Articles

Il n'aime qu'elle, et elle n'aime que lui par Christal

Image
Elle était annoncée depuis 24 heures, pour non respect de règles élémentaires établies et consenties. Il m'a ainsi maintenue régulièrement dans l'attente de cette punition au cours des heures précédentes. De part ses mots distillés au creux de mon oreille avec sa main qui enserre mon cou, de part ses gestes, ses doigts qui vagabondent sur le bas de mes reins. Je suis sous tension, mes yeux se dérobent lorsque son regard se durcit ou se joue de mes émotions. Ne pas commettre d'autres erreurs...

Tic, tac, tic, tac. J'ai les yeux rivés sur la pendule. Le temps ne va pas tarder à se suspendre.

- Je te contrôle dans 10 min, je te veux parfaite, me dit-il.

Je ne réponds que par un sourire.

- C'est compris ? Je veux entendre le son de ta voix.

- Oui, c'est compris... Monsieur

- Note la liste de tes erreurs en m'attendant.

Il repart et me laisse là avec mon trou noir. J'ai pas respecté quoi, déjà ? Je cherche dans ma mémoire et ça me revient peu à peu. Je note…

Carte blanche n°2 : Vincent flâneur

Image
À mon tour de vous présenter ma carte blanche. Merci Vincent pour ce texte.Céline

Les cartes et l'armure

"Aujourd'hui, nous jouerons aux cartes", lui avait-il écrit. Cela l'avait un peu étonnée, et même un peu déçue. Dans la "vraie"vie, elle ne jouait pas aux cartes, et laisser aux cartes le soin de savoir comment elle serait fessée lui semblait un peu puéril, pas à la hauteur de ce qu'ils avaient vécu jusqu'à maintenant.

Un long dialogue épistolaire, une première rencontre, belle, drôle et cuisante, une deuxième, qui le fut tout autant, et à  la troisième fois, ce qui devait arriver arriva : les gestes et les mots de la fessée avaient ouvert la voie à ceux du sexe. Une issue qu'au départ, ils n'avaient ni exclue, ni privilégiée.
Cette union des corps n'avait pas dissipé un certain mystère. Malgré les dialogues, les provocations, les menaces et les rires, ils savaient très peu de choses l'un de l'autre. Ils se retrouvaient d…

Derrière le masque... par Misscil

Image
Mathilde est une jeune femme de 20 ans. Largement décrite comme étant tout ce dont on ne peut exiger d’une jeune fille disciplinée. Elle dépeint une image emplit d’arrogance. Tant de fierté apportée par les artifices fallacieux que la fortune et la beauté permettent.
Elle est en charge de préparer un concours d’éloquence pour son examen de fin d’année. Etudiante dans une école prestigieuse, elle se doit d’y exceller, pour honorer la tradition familiale qu’est la victoire de ce fameux concours.
L’arrogance qu’entretient Mathilde en constitue sa plus grande fierté à tel point qu’elle en ferait sa qualité première. Sa beauté et sa grâce naturelle, convoitées par tous, lui ont données une telle confiance et estime de soi, qu’il ne peut s’envisager de la voir douter d’elle-même. Née dans l’abondance, dans le luxe et traitée comme une princesse tout au long de son existence, elle s’est dotée d’une réputation d’indocile. On ne peut lui résister ni oser la contrarier sous peine d’être réduit …

Miah Gubtokova par Lunapower

Image
Partout où elle allait Miah rayonnait d'une prestance et d'une assurance peu commune. La démarche élégante, le geste sûr elle savait se mettre en valeur. Son visage rond légèrement maquillé pour mettre en valeur ses grands yeux bleus, sa longue chevelure blonde toujours impeccablement ordonnée, ses formes généreuses qu'elle mettait en valeur par jolies robes et ses Louboutin dont elle ne séparait presque jamais. Mais son plus bel atout était sans doute sa voix, cela faisait plus de vingt ans que Miah écumait les salles d'Opéra du monde entier, du Metropolitan à Convent Garden elle y était acclamée à guichets fermés. S'habituant peu à peu à son statut de diva, elle avait tout ce qu'elle désirait personne n'osait rien lui refuser, tout lui était pardonné comme à une enfant gâtée. On aurait pu croire qu'elle était heureuse. Mais il lui manquait quelque chose, elle aimait parfois qu'on lui résiste, qu'on lui dise objectivement les choses, être parf…